moteur-recherche-alternatif-ecolo-ecosia-banniere
Le web passe au vert

Moteur de Recherche Alternatif et Écolo : Ecosia 🌳

As-tu dĂ©jĂ  entendu parler d’Ecosia ? Probablement que oui, mĂȘme si tu ne l’utilises pas (encore). C’est un moteur de recherche Ă©thique d’origine allemande qui plante des arbres. La promesse est novatrice, intĂ©ressante, mais peut susciter Ă©galement des interrogations. Cela semble trop beau pour ĂȘtre vrai. On nous affirme qu’en continuant Ă  effectuer des recherches en ligne, on peut prĂ©server un tant soit peu la planĂšte et contribuer Ă  la reforestation dans certains pays. En effet, chaque recherche gĂ©nĂšre environ 0,7 grammes de CO2. Sachant qu’Ă  titre d’exemple, 180 millions de recherches sont effectuĂ©es sur Google, rien qu’en une heure dans le monde. Ça donne vite le tournis đŸ˜” Alors oui, si on peut allĂ©ger notre bilan carbone Ă  chaque fois qu’on utilise un moteur de recherche pour trouver une information, on ne va pas s’en priver. Voici un dĂ©cryptage en bonne et due forme d’Ecosia, un moteur de recherche alternatif et Ă©colo qui aime les arbres !

La crĂ©ation d’Ecosia

Cette entreprise a dĂ©jĂ  plus de 10 ans ! CrĂ©Ă©e en 2009 par Christian Kroll, elle a gagnĂ© sa place parmi les mastodontes du web. Plus tĂŽt auparavant, Christian Kroll a dĂ©jĂ  l’idĂ©e de dĂ©velopper un genre de moteur de recherche solidaire destinĂ© Ă  financer des projets humanitaires. Le projet n’aboutit pas, mais il servira de base pour dĂ©velopper ensuite ce que l’on connaĂźt aujourd’hui. En parcourant le monde, Christian Kroll se heurte au problĂšme de la dĂ©forestation. Il comprend Ă©galement le rĂŽle essentiel qu’ont les arbres dans le maintien de la santĂ© de notre planĂšte. Ceux-ci ont la capacitĂ© de recycler le carbone prĂ©sent dans l’atmosphĂšre. Selon l’ONF (l’Office National des ForĂȘts), un arbre de 5 m3 peut absorber environ 5 tonnes de CO2.

Ainsi, les arbres sont de prĂ©cieux alliĂ©s dans la lutte contre le rĂ©chauffement climatique. Il faut donc faire en sorte de prĂ©server ces grandes Ă©tendues de vert, toujours plus menacĂ©es par une dĂ©forestation massive. Christian Kroll dĂ©cide alors de s’engager dans ce combat : il crĂ©e un moteur de recherche Ă©cologique dont le but est de protĂ©ger ces forĂȘts au niveau mondial. Il souhaite financer des projets de plantation un peu partout sur le globe grĂące aux revenus gĂ©nĂ©rĂ©s par les recherches en ligne. Fin 2009, Ecosia voit le jour. L’entreprise se dĂ©veloppe petit Ă  petit et surpasse chaque annĂ©e le nombre d’arbres plantĂ©s. En 2018, 30 millions d’arbres ont Ă©tĂ© plantĂ©s, ce qui correspond Ă  1,5 millions de tonnes de CO2 Ă©liminĂ©es de l’air. En 2019, le pallier des 50 millions d’arbres plantĂ©s est franchi (soit 2,5 millions de tonnes de CO2 absorbĂ©es).

moteur-recherche-alternatif-ecolo-arbre

La dĂ©marche d’Ecosia et son fonctionnement

Le fonctionnement d’Ecosia est finalement assez simple. L’entreprise gĂ©nĂšre ses revenus grĂące Ă  la publicitĂ© et au nombre de clics atteint. Elle travaille en collaboration avec Microsoft Bing, qui fournit les annonces. Ecosia est donc un mĂ©tamoteur, cela signifie qu’il se contente de rĂ©cupĂ©rer les rĂ©sultats filtrĂ©s en amont par Bing. DĂšs lors, on peut se poser la question suivante :

Qu’en est-il de la position de Microsoft au sujet de ses activitĂ©s et de sa propre neutralitĂ© carbone ?

Depuis plusieurs annĂ©es, Microsoft a pris l’initiative de contenir ses Ă©missions de CO2 et souhaite devenir neutre en carbone d’ici 2030 (elle compte Ă©liminer plus de carbone qu’elle n’en Ă©met). Elle aurait mĂȘme l’ambition “d’effacer” la pollution qu’elle aurait engendrĂ© depuis sa crĂ©ation, soit depuis presque plus de 50 ans. Pour autant, Microsoft travaille en parallĂšle avec des entreprises pĂ©troliĂšres… Les actes ne suivent pas encore totalement les belles paroles, il est donc difficile d’y voir clair 🙄.

Mais revenons Ă  nos forĂȘts. À chaque fois qu’un internaute clique sur une de ces annonces prĂ©sentes sur la premiĂšre page des rĂ©sultats, Bing reverse Ă  Ecosia une partie des revenus qui en dĂ©coulent. Chaque clic ne vaut que quelques centimes, mais les bĂ©nĂ©fices provenant de ces revenus publicitaires sont reversĂ©s ensuite Ă  ces programmes de plantation d’arbres. Attention, si tu effectues une recherche depuis ce moteur de recherche, tu ne plantes pas directement un arbre. Il faut en rĂ©alitĂ© que chaque internaute comptabilise environ 45 recherches pour financer cette plantation. Ces donnĂ©es sont bien Ă©videmment variables et dĂ©pendent des revenus publicitaires emmagasinĂ©s. L’entreprise est assez claire Ă  ce sujet sur son site internet : dĂšs le dĂ©part, elle s’est engagĂ©e Ă  ne verser aucun dividende Ă  ses actionnaires. Cela a pour consĂ©quence que tous ses bĂ©nĂ©fices sont rĂ©investis ou destinĂ©s Ă  planter des arbres.

moteur-recherche-alternatif-ecolo-fonctionnement-ecosia
Source Ecosia.org

De nouvelles fonctionnalitĂ©s sont rĂ©guliĂšrement rajoutĂ©es pour aiguiller les internautes. Ecosia veut montrer l’exemple et informer les gens. Ainsi, l’entreprise a dĂ©cidĂ© d’accoler Ă  ses rĂ©sultats des icĂŽnes.

  • Une icĂŽne en forme de feuille 🍃 apparaĂźt Ă  cĂŽtĂ© des sites internet et entreprises qui sont jugĂ©s respectueux de la planĂšte ;
  • Une icĂŽne reprĂ©sentant une centrale Ă  charbon 🏭 Ă©pingle les entreprises qui ne contribuent pas au respect de l’environnement.

Un plan d’action transparent pour ce moteur de recherche alternatif et Ă©colo

S’il y a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher Ă  Ecosia, c’est son manque de transparence. Il suffit de parcourir leur site internet pour s’en rendre compte.

La publication de leurs rapports financiers

Si une envie subite te prend, tu peux te plonger dans les chiffres de l’entreprise. En effet, l’internaute curieux sait ce que les recherches mensuelles effectuĂ©es gĂ©nĂšrent comme revenus et combien d’argent est rĂ©injectĂ© dans la plantation d’arbres grĂące Ă  ces rapports financiers mis Ă  sa disposition. En janvier 2020, pour un revenu total de 2 249 624 €, 1 427 691 arbres ont pu ĂȘtre plantĂ©s par exemple.

Les bilans des plantations d’arbres

Ecosia ne se contente pas de planter des arbres pour planter des arbres. Il y a une rĂ©elle expertise et un suivi concret en coulisses, afin de s’assurer que leurs plantations grandissent correctement. Pour cela, ils sĂ©lectionnent des espĂšces d’arbres diversifiĂ©es et qui communiquent bien entre elles. La derniĂšre des choses que l’on voudrait serait d’obtenir le rĂ©sultat inverse. En effet, la plantation d’arbres ne s’improvise pas et l’environnement local et son Ă©cosystĂšme doivent ĂȘtre Ă©tudiĂ©s avant de dĂ©marrer un nouveau projet. Certaines espĂšces d’arbres peuvent mĂȘme dĂ©truire la biodiversitĂ© prĂ©sente initialement si des Ă©lĂ©ments ne sont pas respectĂ©s.

Ecosia-compteur-arbre
Le compteur personnel de chaque utilisateur

Chaque utilisateur d’Ecosia est au courant du nombre d’arbres qui ont Ă©tĂ© plantĂ©s grĂące Ă  ses recherches. Il peut ensuite suivre l’Ă©volution de ces plantations grĂące aux comptes-rendus mis en ligne rĂ©guliĂšrement sur leur blog. Ecosia plante des arbres un peu partout dans le monde : au BrĂ©sil, au PĂ©rou, au Maroc, en Ethiopie ou encore en IndonĂ©sie. L’internaute sait aussi que tous ces projets impliquent les communautĂ©s locales (notamment les femmes). Ces projets de reboisement crĂ©ent du travail, les locaux surveillent la pousse des arbres et ne sont plus obligĂ©s de vendre leurs terres pour espĂ©rer toucher un peu d’argent. Ils peuvent aussi bĂ©nĂ©ficier des fruits qu’ils rĂ©coltent et retrouvent des sols fertiles, vivants. L’humain est donc au cƓur de ces projets de plantation.

La protection des données en ligne

Enfin, l’entreprise s’engage Ă  ne pas conserver les donnĂ©es privĂ©es des utilisateurs lorsque ceux-ci naviguent sur Internet. C’est ainsi que les moteurs de recherche fonctionnent : les donnĂ©es de recherches sont stockĂ©es pour pouvoir analyser le comportement des internautes. Une fois les attentes et les besoins ciblĂ©s, Google ou Yahoo peuvent par exemple proposer des publicitĂ©s personnalisĂ©es. Ce n’est pas pour rien s’il t’es dĂ©jĂ  arrivĂ© de rechercher un produit spĂ©cifique et de le retrouver en publicitĂ© sur la colonne de droite quand tu visites un autre site…

moteur-recherche-alternatif-ecolo-ecosia-protection-donnees

Ecosia affirme qu’elle ne rĂ©colte que peu de donnĂ©es et que celles-ci deviennent automatiquement anonymes une fois un dĂ©lai de 7 jours Ă©coulĂ©. Son partenaire Bing a aussi accĂšs Ă  certaines informations, mais celui-ci affirme Ă©galement qu’il rend anonymes les donnĂ©es des historiques de recherche aprĂšs quelques jours.

Toujours plus de projets chez Ecosia

Si la reforestation demeure l’enjeu principal de toutes leurs actions, le reste n’est pas laissĂ© de cĂŽtĂ©. En rĂ©alitĂ©, la protection de la planĂšte est un ensemble complexe de problĂ©matiques Ă  rĂ©soudre et tout se regroupe. Un dĂ©rĂšglement constatĂ© quelque part entraĂźne forcĂ©ment des dĂ©rĂšglements ailleurs. Pour ne citer qu’un exemple, l’ambition de faire bouger les choses ne s’arrĂȘte pas lĂ  puisque l’entreprise fonctionne dĂ©sormais avec sa propre centrale solaire reliĂ©e Ă  son rĂ©seau Ă©lectrique. Ecosia ne veut pas dĂ©pendre des Ă©nergies fossiles (plus que polluantes et Ă  l’impact dĂ©sastreux pour la planĂšte), elle crĂ©e donc sa propre Ă©lectricitĂ© solaire.

En somme, les recherches effectuĂ©es sur leur moteur de recherche sont alimentĂ©es Ă  100 % par de l’Ă©nergie durable. L’entreprise souhaite obtenir un bilan carbone nĂ©gatif. Pour ce faire, leurs centrales doivent consommer moins d’Ă©nergie et donc, moins polluer. Ce qui semble ĂȘtre la moindre des choses finalement, car planter des arbres, mais polluer tout autant Ă  cĂŽtĂ© n’a aucun sens. NĂ©anmoins, cela ne gĂȘne pas certaines autres entreprises internationales qui croient se donner bonne conscience en misant tout sur la reforestation. En attendant, elles ne remettent pas en cause leurs pratiques đŸ€š. La compensation carbone ne doit pas justifier la pollution Ă©mise en premier lieu.

VoilĂ  pour cette premiĂšre fiche de prĂ©sentation concernant un moteur de recherche alternatif et Ă©colo. Si tu as Ă©tĂ© convaincu par ce concept, il ne te reste plus qu’Ă  tĂ©lĂ©charger Ecosia et Ă  ajouter l’extension Ă  Google Chrome !

Alors, que penses-tu de cette initiative ?

2 commentaires

  • Justine

    Merci Estelle pour toutes ces infos! J’utilise Ecosia depuis plus de 4 ans, il me semble et j’ai appris plein de choses grĂące Ă  toi. Les petites icĂŽnes pour diffĂ©rents sites, je ne l’avais mĂȘme pas remarquĂ©, c’est gĂ©nial! J’ai vu que tu avais fait un article sur un autre moteur de recherche dont je n’ai jamais entendu parler, je m’en vais le lire de ce pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *